A l'occasion d'un voyage à Pau, il y a quelques jours, je me suis offert une expérience que je rêvais de faire depuis longtemps : un stage de pilotage d'avion. Une expérience extraordinaire qui est entrée directement dans mon top 5 des meilleures expériences que j'ai pu réaliser dans ma vie. J'ai fait un paquet d'activités insolites au fil des années, mais peu d'entre elles m'ont laissé un tel goût de reviens-y. Et le pire, c'est que je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi ! La météo n’était d'une part pas très clémente. Il y avait de gros nuages et mon co-pilote, qui était accessoirement un pilote chevronné avec près de 3000 heures de vol à son actif, a même hésité à annuler. Et comme je l'ai découvert une fois en altitude, il y avait aussi du vent, ce qui faisait tanguer l'appareil et m'a donné un joli teint verdâtre peu avant de rejoindre l'aérodrome. Mais en définitive, rien de tout ça n'avait la moindre importance. Parce que le fait de piloter a largement compensé tous ces petits désagréments. Non que ce soit difficile en soi. Au contrair, c'est incroyablement simple. On peut d'ailleurs passer son brevet de pilote avant même de pouvoir passer le permis B ! Mais c'est cette facilité qui m'a permis de prendre en charge l'intégralité du vol : j'ai ainsi décollé, volé, et même procédé à l'atterrissage sans aide ! Mon co-pilote pouvait intervenir à tout moment grâce à un système de doubles commandes, mais en dehors de ma trajectoire de descente au moment de l'atterrissage qu'il a dû corriger (il l'a qualifiée de « trajectoire Banzaï », allez savoir pourquoi), mais en dehors de ça, il est resté les bras croisés tout du long. Et quand vous avez vraiment l'impression d'être seul aux commandes, je peux vous dire que vous éprouvez à la fois un sacré mélange d'excitation, de fierté et de peur. Un cocktail détonant qui vous donne presque l'impression d'avoir pris des substances illicites ! D'autant que les conditions météos assez limite rajoutaient pas mal de piquant à l'exercice ! En tout cas, ce stage de pilotage d'avion a Pau m'a rappelé cette vérité toute simple, qu'on a tendance à oublier : YOLO ! Alors vous attendez quoi pour embarquer ? Davantage d'information sur ce baptême en avion à Pau en suivant le lien.

avion3 (5)